vendredi 5 mars 2010

Journal d'Italie de David B.

Entre 97 et 2003, David B. nous a offert une des œuvres les plus importantes de la Bande Dessinée des années 90-2000. Derrière le titre de « l’Ascension du Haut Mal », évoquant l’épique et l’aventure, se cachait un récit autobiographique : Celui de David B. et de son rapport à l’épilepsie de frère.

Depuis, délaissant quelque peu l’autobiographie, il s’est illustré par son talent de conteur, inspiré des légendes du monde entier il se fabrique ses propres histoires, revendique ses influences et se crée une mythologie personnelle, tenant autant des légendes japonaises que des récits sumériens.

Il revient cette année avec un livre intitulé « Journal d’Italie ; Trieste Bologne » ; titre nous promettant un retour à l’autobiographie. Mais, comme une bonne histoire c’est un récit qui nous propose à la fois ce qu’on attend de lui et nous réserve son lot de surprises, Journal d’Italie est bien un journal, mais il est aussi l’opportunité pour David B. de nous raconter des histoires.

Ainsi, durant ces flâneries dans les rues de Trieste et de Bologne, fuyant les rues encombrées de touristes, sa rencontre avec une statue de lion nous gratifie de l’histoire d’un prétendant messie juif projetant de construire une nouvelle tour de Babel. Se faufilant dans les petites rues débouchant sur une piazza, la visite de la maison des chats nous plonge dans les strates de l’évolution, traversant tour à tour le royaume des chats ou celui des cafards...

Les balades de David B. nous offre des histoires oniriques qui nous rappellent les contes merveilleux que nous lisaient nos parents, des histoires sorties de livres si grands que nous pouvions en faire des châteaux ou des bateaux de pirates.


David B.
Journal D’Italie T1 chez Delcourt, collection Shampooing

1 commentaire:

Francky 01 a dit…

Salut l'ami.

Cela fait très plaisir de te lire à nouveau. Je guète furtivement chaque jour un éventuel nouveau post in your blog.

David B est un très grand auteur de B.D de la mythique Association. Sa saga en 6 volumes, "L'ascension du haut mal", reste un modèle indépassable de bd autobiographique et sur la maladie, comment la raconter (l'épilepsie dans ce cas). Ces 6 volumes font parties de ma liste des meilleurs bd des années 90 et 00' !!!!!

Je ne connais pas ce nouvel album mais il m'a l'air très bien.

Ta critique et ton avis + l'auteur + la maison d'édition (Shampooing Delcourt) =100000 raisons de courir le lire.

As-tu appris pour le suicide Mark Linkous, chanteur des Sparklehorse (et de Danger Horse "Dark night of the soul") ?????