lundi 23 mars 2009

Dans Mes Yeux de Bastien Vivès

Je crois que vous avez compris que la bande dessinée est un domaine culturel qui me tient particulièrement à cœur. Les livres que je vous ai présentés ici peuvent paraître un peu austère par la forme vis-à-vis des standards rependus : le noir et blanc contre la couleur, des dessins expressifs mais loin du réalisme, une certaine maîtrise de la lecture d’une image, et des thèmes abordés loin des pontifes des histoires divertissantes de la bande dessinée grand public.
Derrière ce constat se cache une certaine frustration : celle de ne pas vous avoir proposer d’œuvre permettant de faire pont entre l’amusement teinté de nostalgie, rappelant les sensations enfantines des livres d’images, et l’expérience pluridimensionnelle de la lecture d’une œuvre. L’association du texte et de l’image, et leur déroulement proposant des possibilités toute autres que la littérature ou le cinéma (genres dont la bande dessinée est souvent vu comme un ersatz).

Je vais donc vous parler d’un livre tout en couleur qui aborde un thème cher à chacun, l’histoire d’amour ; Dans Mes Yeux de Bastien Vivès.
Tout d’abord, pour mettre les choses aux clairs, ce livre n’est évidemment pas exempt de défauts : premièrement une couverture que je trouve assez hideuse, des textes un peu plat, et quelques scènes dispensables. Mais ça mis de côté, ça reste un ouvrage plein de charme…

Dans mes yeux est une histoire narrant la naissance d’un amour entre deux personnages dont finalement nous ne saurons pas grand chose. Une des caractéristiques essentielles du récit est qu’il soit en vue subjective, c’est à dire que nous sommes les yeux du personnage principal. Il est assez drôle, finalement, de rapprocher la lecture de ce livre à l’expérience du jeux vidéo. A une différence près tout de même, alors que dans un jeux vidéo nous maitrisons les déambulations de notre avatar virtuel, Bastien Vivès nous impose les péripéties mais nous laisse maître du discours : Seule les paroles de la douce sont transcrites et notre imagination décide de la réparti de l’épris.

Le récit est une succession de scènes pleines de futilité : de la rencontre à la bibliothèque, à une soirée des plus banales, en passant par une sortie ciné. Les échanges par la paroles sont du même acabit : ils parlent de tout et surtout de rien.
Ces non-événements permettent à Bastien Vivès de mettre l’accent sur la perception presque mystique qu’on peut avoir de l’autre, cet attrait inexplicable et sans raison que nous pouvons avoir pour quelqu’un. En fait, l’auteur, nous mettant dans la peau du personnage principal, nous faisant vivre une histoire qui concrètement n’est pas la notre, nous permet de comprendre cette magie.

Bastien Vivès s’attarde sur les gestes et les mouvements et arrive avec quelques crayons de couleurs accentués de fins traits noirs à faire respirer la page de la sensualité de la belle. L’outil de dessin évitant toute interprétation purement physique du personnage féminin, on ne peut la trouver belle que par son charme et sa gestuelle, nous évitant ainsi les écueils de la plastique pure. On se laisse aussi embarqué par les jeux de regards qu’ils se portent, et évidemment de l’effet qu’ils peuvent avoir sur notre personnage… Ainsi, l’on comprend comment avec si peu, ce jeune homme se trouve séduit, et même si l’on ne sait rien de son ressentie à elle, on imagine très vite que de son coté l’histoire est en tout point comparable…

Dans Mes Yeux est donc un livre simple, un aparté réjouissant d’un jeune auteur très prometteur. Et pour revenir à mon introduction, il me semble faire parti de ses œuvres qu’on offre au gens pour ouvrir les champs de la curiosité, celles qui font passer des aprioris primaires à la découverte des possibles d’un média.

Dans Mes Yeux de Bastien Vivès chez KSTR

2 commentaires:

wilya a dit…

Bonjours les GODS :)
J'arrive pas a rentrer en contact avec vous, alors désolé je passe par ici. C'est estelle (stella) qui m'a parler de se blog. Elle m'avais parler d'une possible interview. malheureusement j'ai perdu son numéro... enfin il est dans la poche de mon jean, dans la machine a laver. Donc si vous /elle est tjs partantes pas de problème.

Contact : wilyaband@gmail.com
http://www.myspace.com/wilyaband

Dan' a dit…

Ce Bastien Vivès est magnifique ! plutôt pour lectrice que lecteur (que je suis) mais très belle bd !